En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 
SERVICE CLIENT : 02 51 24 03 72
0
Panier

L'aroma : l'utilisation des huiles essentielles, une alternative naturelle de santé

Accueil > Qu'est-ce que l'Aroma ?

L'aromathérapie, est une méthode alternative, utilisée par les naturopathes. Le terme « aroma» signifie étymologiquement l’essence d’origine végétale, appelée huile essentielle. L’utilisation des plantes pour leurs vertus santé est très ancienne, la connaissance de la flore, et l’usage des plantes pour soigner, fût souvent à l'origine de toute civilisation. Ce savoir nécessitant toute une vie d’apprentissage, était précieusement gardé et transmis par les sages.
 
Basée sur l’extraction et la concentration des composés naturellement présents dans les plantes, l’aromathérapie, n’est pas forcement une méthode « douce ». Elle se sert des molécules actives naturellement présentes dans les plantes pour remédier à certains maux de santé, mais aussi pour la détente, la beauté ou l'hygiène. Le champ d'action des huiles essentielles est vaste. Certaines sont reconnues scientifiquement, études publiées à l'appui, d’autres ont simplement fait la preuve de leur efficacité au fil du temps par expérience. Au delà de leur vertus santé, on peut également se servir des huiles essentielles pour l'hygiène des espaces intérieurs en diffusion ou pour leur action bienfaisante sur le plan psychologique ou tout simplement pour le plaisir olfactif.

Comment obtenir une huile essentielle à partir d'une plante ?

Toutes les plantes ne peuvent pas forcément fournir une huile essentielle en quantité suffisante. En fonction des plantes, les huiles essentielles seront prélevées sur des organes différents : feuille, rameau, écorce, fleur, bois, racine…etc. Ces plantes peuvent parfois être cultivées, mais pour certaines, seule la cueillette sauvage permet de les obtenir. La plante doit être utilisée fraiche, c’est pourquoi l’extraction est faite directement sur le lieu de la récolte.

Il existe plusieurs modes d’extraction des huiles essentielles. La pression à froid, privilégiée pour les agrumes, permet l’obtention de l’huile essentielle par simple pression des zestes frais. Pour les autres plantes, la distillation est la méthode la plus répandue : les plantes sont « pressées » via de la vapeur d’eau qui draine les molécules aromatiques. Ces dernières sont récupérées par recondensation de ces vapeurs. On récupère ainsi un liquide en 2 phases : l’huile essentielle surnageant au dessus de l’eau florale. Alors que l’huile essentielle aura concentré la majorité des composants de la plante, l’eau florale quant à elle n’en contiendra qu’une teneur réduite (idéalement dosée pour les enfants par exemple). Il existe une dernière méthode d’extraction par solvant (dont le CO2) utilisée pour les fleurs fragiles par exemple.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Il existe trois grands modes d'utilisation des huiles essentielles : par voie orale, cutanée, ou en diffusion.
Le choix de la méthode d'absorption dépendra aussi bien de l'effet attendu que de la nature de l'huile. Certaines huiles étant plus propices à tel ou tel usage.
 
Par voie interne, on va généralement mélanger quelques gouttes d'huiles essentielles à un peu d’huile végétale ou à du miel, ou bien sur un support neutre. On peut également trouver des préparations prêtes à l'emploi dans des bases d'alcool, des capsules (avec une base d'huile végétale) ainsi que des suppositoires.
 
Par voie externe, on va tout simplement mélanger quelques gouttes d'huiles à une huile de massage (rose musquée, calophyllum, argan, macadamia, amande, noisette). L'huile se diffuse alors à travers les couches supérieures de l’épiderme. Certaines huiles essentielles peuvent aussi s'utiliser pures.
 
Enfin, par voie aérienne, il suffit de laisser une huile très volatile se répandre dans une pièce grâce à un diffuseur ou bien en mettre quelques gouttes dans un mouchoir et inhaler de temps en temps.

Quelles sont leurs propriétés ?

Les huiles essentielles sont des concentrés de plantes, dont les molécules sont naturellement actives. Une huile essentielle peut renfermer jusqu'à plusieurs centaines de molécules, chacune ayant des propriétés particulières : purifiante, assainissante, apaisante, tonique etc... Les molécules actives sont classifiées en plusieurs familles, notamment les cétones, esters, coumarines, phénols, monoterpénols... etc. Une même HE peut contenir jusqu’à 500 molécules actives.

Toutes ces molécules travaillent en synergie, ce qui explique la polyvalence des huiles essentielles et leur vaste spectre d'action, ainsi que l’importance d’utiliser une huile essentielle dans son intégralité.
 
Une fois que l'on connaît les propriétés de chaque molécule ainsi que leur concentration dans une huile essentielle, on peut déterminer quels seront les effets attendus sur la santé. On compte ainsi un champ d'action très large : défenses saisonnières, circulation, articulations, ménopause, andropause, sommeil, émotions, problèmes cutanés, beauté... etc.

Pourquoi choisir une huile essentielle ?

Le choix d’une huile essentielle biologique, c’est la certitude qu’elle ne contient pas de pesticides ou de fertilisants, néfastes pour notre santé. Le mode de production biologique garantit aussi la préservation de notre environnement pour les générations futures, ne l’oubliez pas !

Cependant certaines plantes rares ou peu connues, provenant de cueillettes sauvages, de petits producteurs, ou de lieux reculés ne sont pas disponibles en qualité biologique.

Qu'est-ce que le chémotype d'une huile essentielle ?

On appelle chémotype le type chimique d’une huile essentielle. Une même espèce botanique peut fournir plusieurs huiles essentielles différentes, en fonction de son environnement (climat, type de sol, ensoleillement,…). D’où l’existence de plusieurs chémotypes. C’est le cas du Thym Vulgaris par exemple, qui produit 7 huiles essentielles reconnues et chemotypées différemment (thymol, carvacrol, géraniol, linalol, thuyanol, terpinéol, borneol). Chaque chémotype correspond à un composé présent en majorité, induisant des propriétés différentes de l’huile essentielle. Par exemple le Thym à Linalol pourra être utilisé en massage doux pour des enfants, alors que le Thym à Thymol, puissant antiseptique est dermocaustique (contre indiqué en usage externe !).

Comment reconnaître une huile essentielle ?

Privilégiez d’abord le mode de production biologique, pour les raisons évoquées ci-dessus. Lorsque c’est possible, choisissez une huile essentielle bio cultivée et distillée en France. Vous favoriserez ainsi le développement agricole régional et la préservation de notre environnement en évitant des émissions de CO2 dues au transport.

Attention aux prix trop bas ! Il faut savoir que les véritables huiles essentielles 100 % naturelles sont des produits précieux. Les prix varient selon la rareté de la plante, la difficulté et le mode d’extraction, l’origine, la variété.
Il faut compter en moyenne de 6 à 12.000.- kg de plante, pour obtenir 1 litre d'huile essentielle. Dans le cas de la rose de Damas il faut de 3500 à 4000 kg de pétales de rose, pour la Mélisse jusqu’à 12.000.- kg. D'où le prix élevé des véritables huiles essentielles. Vous trouverez sur le marché certaines huiles essentielles à prix cassées, assurez-vous qu'elles soit pures, intégrales, vérifier le mode d’extraction et l’origine. Ne choisissez pas des huiles synthétiques, qui conviennent à la parfumerie, mais pas à l'aromathérapie. Pour les initiés, la qualité d’une huile essentielle peut être jugée par son parfum, sa couleur, sa composition et son origine.




VENTE DIRECTE Rue Louis Lumière 85 430 LES CLOUZEAUX