En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 
SERVICE CLIENT : 02 51 24 03 72
0
Panier

L'huile essentielle de périlla contre les pollens


Printemps


Faire face au rhume des foins

Des compléments alimentaires pour renforcer ses défenses face aux pollens, graminées et poussières. Retrouvez l'huile végétale de périlla bio associée à l'huile essentielle de périlla bio...

L'huile essentielle de périlla contre les pollens


Chaque année, de plus en plus de personnes sont touchées par les gênes liées aux pollens. Particulièrement fréquentes au printemps, elles se prolongent souvent durant toute la belle saison. Pour agir dès les premiers symptômes, il est primordial de bien comprendre ce phénomène. Zoom sur les meilleures solutions naturelles pour y faire face sereinement.

Qu'est-ce qu'une rhinite allergique ?

Quelles sont les causes de l’allergie aux pollens ?

Certaines substances comme les pollens, les graminées, les poils d’animaux ou encore les acariens sont parfois la cause de réactions désagréables, liées à un emballement des défenses naturelles. Lorsque l’individu y devient sensible, son système immunitaire se met à fabriquer des anticorps particuliers en réponse à ce qui s’apparente pour lui, à une agression. Les rhinites allergiques sont liées à une réponse immunitaire anormale de l'organisme à une substance (allergène). Au cours de cette première phase de sensibilisation, l'individu produit des anticorps particuliers : les immunoglobuline E (igE). En se fixant sur certaines cellules des muqueuses, ces anticorps réagissent ensuite lorsqu’ils entrent en contact avec les substances allergènes correspondantes : par exemple lorsque des pollens sont inhalés. C’est à ce stade qu’une inflammation se produit, créant les gênes que nous connaissons bien : picotements, écoulement nasal, yeux rougis, difficultés pour respirer, irritation de la gorge, etc.
Tout au long de la vie, ces symptômes sont susceptibles d’évoluer, notamment parce que certains facteurs contribuent à amplifier le phénomène. C’est le cas notamment de la pollution atmosphérique, qui agit sur la structure biochimique des pollens tout en nous rendant plus vulnérables, fragilisant ainsi nos voies respiratoires. On parle de plus en
plus des particules fines, provenant majoritairement des véhicules diesel, et de leur impact négatif sur les allergies.

Comment reconnaître le rhume des foins ?

Nez qui coule, inflammation des sinus, picotements, voies respiratoires irritées, etc. Ces signaux, régulièrement observés à l’arrivée du printemps, peuvent alerter. Un nez bouché accompagné d’un écoulement nasal clair, des démangeaisons, une sensation de fatigue et des difficultés pour se concentrer sont également des gênes courantes. En cas de doute, il est préférable de demander un avis médical : les symptômes pouvant aussi correspondre à un autre problème (microbes, etc.).
Lorsque ces gênes sont présentes, il peut être difficile de continuer ses activités. Si le premier réflexe, consiste à utiliser des anti-inflammatoires pour décongestionner, apaiser, calmer les éternuements et autres petits maux, il est également possible de se tourner vers des produits naturels.

Nos conseils pour faire face aux pollens

Lorsque les premiers pollens font leur apparition, généralement dès le retour des beaux jours, quelques précautions sont de mise pour limiter l’apparition des symptômes et
booster les défenses immunitaires.
Lors des pics de pollens et graminées, il est conseillé d’éviter les promenades en forêt ou dans les lieux susceptibles de contenir une forte densité de ces substances. Pour limiter leur propagation à l’intérieur il est préférable de bien aérer son habitation : de préférence tôt le matin ou en fin de journée, lorsque l’exposition aux pollens est la moins forte. Le jardinage et l’entretien du gazon devront également être effectués au bon moment : c’est-à-dire lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous. En règle générale, pour protéger son immunité, il est important de toujours soigner son alimentation : en commençant par faire la part belle aux fruits et légumes colorés, choisis biologiques de préférence. Lorsque ces précautions ne suffisent pas, il pourra être nécessaire de se tourner vers un traitement, naturel ou non. Utiliser les huiles essentielles pourra être une
bonne idée. Reconnues traditionnellement pour leurs bienfaits, elles pourront se révéler très efficaces contre les pollens : à condition de choisir les bons actifs et un dosage
adéquat.

Pollens : quelles huiles essentielles choisir ?

Si elles sont naturelles, les huiles essentielles restent des actifs concentrés. Faire ses mélanges soi-même et manipuler des huiles essentielles pures nécessite un vrai savoir-faire :
il ne suffit pas de mélanger quelques gouttes au hasard. Connaître les éventuelles contre-indications, faire les bonnes associations, sélectionner des actifs de qualité et choisir les
bons chémotypes, etc. Consulter un guide des huiles essentielles sera un premier pas, mais pour une efficacité optimale, nous ne pouvons que vous conseiller de vous orienter vers des formules qui ont déjà fait leurs preuves. Chez Salvia, nous avons à coeur de sélectionner toutes les huiles essentielles indispensables à votre santé, pour confectionner des synergies sûres et efficaces.

Connaissez-vous la périlla ? Cette plante unique a la particularité de produire à la fois une huile végétale (issus des graines), et une huile essentielle (extraite des feuilles). De plus
en plus connue pour son huile végétale, naturellement riche en oméga 3, la périlla mérite pourtant davantage de reconnaissance. Véritable bouclier naturel, son huile essentielle est idéale pour soutenir l’organisme et l’aider à mieux supporter les aléas du printemps. En associant l’huile végétale et l’huile essentielle de la plante, l’huile Complète de Périlla permet à la fois un apport en oméga 3 et un véritable bien-être au niveau des voies respiratoires. Une excellente alternative naturelle contre les pollens, saine et efficace, à utiliser au quotidien pendant toute la période sensible. Nos indications : 8 capsules par jour, ou une cuillère à café, si vous choisissez le format flacon. Notez que l’huile végétale de périlla est naturellement riche en vitamine E, ce qui lui confère des propriétés anti-oxydantes et une excellente conservation dans le temps. Outre les solutions par voie orale, d’autres huiles essentielles bio pourront également être utilisées en complément : pour une application en externe, ou en diffusion grâce à un diffuseur d’huiles essentielles. Grâce à son odeur forte, l’huile essentielle de menthe poivrée, en application sur un mouchoir, est souvent recommandée pour dégager le nez. Il sera toutefois toujours plus intéressant d’opter pour une synergie : les huiles essentielles sont toujours plus efficaces lorsqu’elles sont minutieusement combinées. C’est pour cela que nous conseillons Respir’aroma spray. Une formule biologique, qui associe des essences majeures telles que l’huile essentielle d’eucalyptus globulus et radiata, de niaouli ou de thym à bornéol. Utilisée pour purifier l’atmosphère, ou
en inhalation sèche ou humide, c’est un indispensable pour le bien-être des voies respiratoires (nez bouché, etc.). Attention toutefois : l’utilisation des huiles essentielle est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que pour les jeunes enfants.

Votre avis compte


VENTE DIRECTE Rue Louis Lumière 85 430 LES CLOUZEAUX

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

En acceptant de recevoir notre newsletter, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information ainsi que nos offres par courrier électronique, et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription, ou par mail à l'adresse info@salvia-nutrition.com